En tant que chef du Parti Vert du Québec, j’ai passé des années à critiquer le ministre de l’environnement du Québec, David Heurtel, pour son inaction catastrophique en matière de changements climatiques, son ouverture à la fracturation, son autorisation de forer dans un habitat essentiel des bélugas, sa complaisance avec les compagnies pétrolières et gazières et bien d’autres questions importantes. Nous avons manifesté contre ses actions, nous avons défilé dans les rues pour le forcer à changer de cap et pourtant il a continué à prendre une mauvaise décision après l’autre.

Hier, j’ai appris que David Heurtel a appuyé Glen Murray dans la course à la direction du Parti vert du Canada. Heurtel a même été cité dans le communiqué de presse de M. Murray sur l’annonce de sa campagne.

Je ne comprends pas comment un candidat à la direction du parti vert pourrait accepter et promouvoir le soutien d’une personne qui a tant fait pour s’opposer au mouvement écologiste.

Le Parti vert du Canada devrait être un véritable parti écologiste. Nous ne devrions pas devenir une branche du parti libéral. Nous ne devrions pas donner de la crédibilité à des personnes qui ont été en position de pouvoir seulement pour continuer le programme néo-libéral pro-croissance du statu quo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here