En début de semaine, le gouvernement Trudeau a livré l’une de ses promesses électorales de 2019 visant à interdire les armes d’assaut au Canada. En tant que survivant de la fusillade de 2006 au Collège Dawson, je sais de première main quels types de dommages peuvent être infligés lorsque les armes ne sont pas correctement contrôlées.

À partir d’aujourd’hui, l’arme utilisée au Collège Dawson, le Baretta CX4 Storm, sera désormais « interdite » et non plus simplement « restreinte » comme le seront certaines des armes utilisées lors de la récente tuerie en Nouvelle-Écosse. Je me réjouis de cette nouvelle attendue depuis longtemps, que nous avions demandée suite à la fusillade de Dawson mais que nous n’avons jamais obtenue.

Il n’y a aucun besoin pour des armes semi-automatiques au Canada. L’interdiction devrait être étendue aux armes de poing également. Les exigences en matière de permis doivent être renforcées et nous devrions rétablir le registre fédéral des armes à feu le plus rapidement possible.

Bien que le Parti Vert ait également appelé à une interdiction des armes semi-automatiques dans notre programme électoral de 2019, la réalité est que le Parti Vert se débat avec la question du contrôle des armes à feu depuis un certain temps. Le parti a accueilli Bruce Hyer en tant que député du Parti Vert après qu’il ait été expulsé du NPD pour avoir voté avec le gouvernement Harper en faveur de la suppression du registre des armes à feu.

Plus récemment, Jenica Atwin, notre députée fédérale du Parti Vert pour Fredricton, s’est rendue sur facebook pour qualifier l’interdiction de source de division tout en expliquant qu’il y aurait deux ans pour « débattre » de cette interdiction avant qu’elle n’entre en vigueur.

I'm seeing so much division over the Prime Minister's announcement today. Do not let this divide us! We are still the…

Posted by Jenica Atwin on Friday, May 1, 2020

 

Bien que la question du contrôle des armes à feu puisse être source de division, surtout avec un lobby des armes à feu bien financé et extrêmement agressif au Canada. Cependant, il est nécessaire de faire avancer les mesures de contrôle des armes à feu malgré toutes les pressions exercées pour ne rien faire. Le lobby canadien des armes est implacable et va bombarder les députés de lettres, de pressions politiques et d’intimidations pour tenter d’éliminer leurs voix du mouvement pour le contrôle des armes. Si vous pensez que j’exagère, notez ceci : l’année dernière, la Coalition canadienne pour le droit aux armes à feu a ouvertement exhorté ses membres à déposer des plaintes pour inconduite contre les médecins canadiens qui soutiennent des lois plus strictes en matière de contrôle des armes à feu.

Bruce Hyer, qui représente actuellement l’Ontario au Conseil fédéral du Parti Vert du Canada, a fait une déclaration disant que le débat est « simpliste » et que « tous les semi-automatiques devraient être restreints », mais il n’a pas pour autant approuvé l’interdiction pure et simple de Trudeau qui rendrait les armes semi-automatiques « interdites ».

1) Matt Galloway is doing a great job on CBC's "The Current"2) I got into hot water at home, across Canada, and with…

Posted by Bruce Hyer on Friday, May 1, 2020

 

Ce pays vient de connaître notre fusillade la plus meurtrière. Le temps est venu de se lever face au lobby des armes et de dire que c’en est assez ; toutes les armes semi-automatiques et de poing devront être classées comme « interdites ».  Le Parti Vert devrait être à l’avant-garde du mouvement pour le contrôle des armes à feu, en solidarité avec les victimes et les défenseurs de la lutte contre la violence. Cette question est déjà débattue depuis des décennies. Le temps est venu de prendre des mesures décisives.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here