Je suis très heureux de vous annoncer que ce matin, j’ai été élu président de l’Association des lacs Beaven et Ronds dans les Laurentides (ALBeRo).
Les lacs Beaven et Rond sont deux magnifiques lacs situés à environ 90 minutes au nord-ouest de Montréal et dont la qualité de l’eau y est exceptionnelle.
Les maisons pompent l’eau provenant des lacs à travers leurs robinets et les citoyens peuvent la boire; quelque chose qui est de plus en plus rare au Québec et constamment menacé par l’agriculture animale.
Selon une nouvelle étude, la qualité de l’eau du lac Beaven est menacée en raison de la proximité des animaux d’élevage à l’eau. Depuis 2017, l’association du lac effectue des analyses d’eau et les résultats indiquent que si l’on ne fait rien, la qualité de l’eau du lac – et la possibilité pour les gens de la boire – sera compromise. Il y a également un nombre croissant de colonies de myriophylle en épi – une plante envahissante qui fait concurrence à la végétation indigène et qui dégrade l’habitat des poissons. La situation est particulièrement problématique au lac Rond, où la profondeur relativement faible de l’eau rend toute la superficie du lac vulnérable à cette plante.
Depuis mon enfance, je me suis toujours amusé à faire le tour de ces lacs, à les pagayer avec mon kayak, à explorer les tributaires et à observer les écosystèmes naturels. En menant des batailles environnementales à travers le Québec, je venais souvent ici pour me détendre. Je me suis toujours dit que si jamais cet endroit se trouvait à être menacé, je ferais tout en mon pouvoir pour le protéger. Et c’est ce qui se passe actuellement.
Après avoir exprimé un intérêt à rejoindre le conseil d’administration, la présidente sortante, Janet Thomas, m’a demandé si j’étais prêt à me présenter à la présidence, compte tenu de mon expérience au sein du Parti Vert, de mon diplôme en sciences de l’environnement et de mes liens avec l’endroit. Bien que ce poste comporte des responsabilités, je n’ai pas hésité à dire oui.
Partout au Québec, la qualité de l’eau des lacs se dégrade. C’est ce qui arrive au lac Beaven et au lac Rond. Nous devons prendre des mesures locales et systémiques pour sauver nos lacs.
Cette organisation nommée ALBeRo pour Association des Lacs Bevan et Rond existe depuis près de 60 ans. Elle fonctionne à la fois comme une organisation communautaire et environnementale en organisant des événements sociaux, en effectuant des analyses de l’eau et en défendant l’environnement.
Notre premier objectif est de nous enregistrer en tant qu’organisation à but non lucratif et de solliciter le soutien du gouvernement pour mettre en œuvre un programme de tests de l’eau et un plan d’action qui permettra de garder l’eau de ces lacs potable pour les générations futures.
Je suis honoré de commencer à travailler avec les membres et le Conseil d’administration d’ALBeRo ainsi qu’avec les municipalités de Montcalm et d’Arundel, pour protéger la qualité de l’eau de nos lacs tout en bâtissant la communauté.
En solidarité,
Alex Tyrrell
Président de l’ALBeRo (Association des Lacs Bevan et Rond)
Chef du Parti Vert du Québec

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here